Retour

Les bruits de la nuit



Il alla sur la route pour attendre la nuit, moins attentif aux bruissements aux odeurs qui lui rappelaient d'autres soirs de juin dans son enfance et sous un ciel familier, qu'à ce qui appartenait en propre à cette vallée pyrénéenne : ces hauts pays encore touchés de soleil où tintaient des cloches rauques de troupeaux et de chapelles qu'on ne voyait pas. Des brumes flottaient, se défaisaient au ras des prairies sereines. Il écouta surtout ce ruissellement des gaves, ce bruit indéfini d'eaux vives qui prête à toute vallée des Pyrénées, le soir, une douceur surnaturelle, un repos d'éternité comme si l'âme, selon la promesse liturgique, y goûtait à la fois le Rafraîchissement et la Paix.

François Mauriac